Arrêtez les mines qui tuent nos enfants !

Arrêtez les mines qui tuent nos enfants !

C’est un appel à la solidarité avec la famille de Kati et la communauté de Ruashi en RDC

Le 14 novembre 2017, à midi, Kati, une écolière de 11 ans, a été instantanément tuée sur le chemin retour de l’école, quand un rocher volant des opérations de dynamitage de la société Ruashi Cobalt et Chrome Mine lui a écrasé sa tête.

Elle vivait avec sa famille dans le district de Masangoshi, situé sur le périmètre de la mine de Ruashi, juste à l’extérieur de Lubumbashi, en RDC.

Quand Kati a été tuée, la compagnie a appelé la famille et leur a donné des aliments pour les funérailles. La société a fait une déclaration qu’elle aiderait la famille, mais a demandé à la famille de se tenir à l’écart des groupes militants. L’entreprise a versé à la famille une petite compensation bien en deçà de ce que la famille avait demandé.

Le meurtre de Kati a provoqué une grande stupeur dans la communauté Ruashi. Les membres de la communauté affirment que les sociétés minières ont récemment augmenté la taille des explosifs qui projettent des pierres dans leur quartier de résidence.

Ce meurtre a ajouté une grande souffrance à la Communauté qui ne fait que subir les effets néfastes depuis le début de l’exploitation minière dans leur région. La communauté vit au bord de la mine à ciel ouvert de cuivre et de cobalt de Ruashi .

La communauté a été déplacée de force et, avec l’expansion de la mine, elle fait maintenant l’objet d’un deuxième déplacement. La collectivité est disposée à se déplacer, mais à condition que tous les résidents soient déménagés ensemble, que le nouvel emplacement ait de l’espace pour les jardins et le bétail, et qu’ils aient également l’assurance qu’on ne leur demandera pas de déménager à nouveau.
La communauté attend toujours que l’entreprise leur parle directement du déménagement. À ce jour, l’entreprise s’est adressé à des individus de la communauté qui ne représentent pas la collectivité et a ignoré les véritables représentants du peuple.

Les autorités gouvernementales n’ont pas été aussi utiles. Elles ne consultent pas la communauté et ne parlent pas en leur nom. Au contraire, elles travaillent en étroite collaboration avec la société.

La communauté de Ruashi fait appel à des organisations en Afrique australe et au niveau international pour soutenir leurs revendications:

1. Que la compagnie reconnaisse leur rôle dans la mort de Kati, le 14 novembre 2017.
2. Que l’entreprise paie à la famille une juste compensation.
3. Que l’entreprise rencontre directement les représentants de la communauté au sujet du déménagement. Que tous les membres de la communauté acceptent qu’ils soient déménagés ensemble, qu’ils aient de l’eau et des terres pour leurs jardins et leur bétail et qu’ils ne soient plus déplacés.

La mine Ruashi est une mine à ciel ouvert de cuivre et de cobalt exploitée par Metorex..
Metorex est une société minière basée à Johannesburg, en Afrique du Sud. Elle a des mines en République Démocratique du Congo (RDC) – Ruashi Mining et Chibulma Mines en Zambie.
Metorex appartient maintenant à la société chinoise du Groupe Jinchuan .Le chiffre d’affaires Metorex est évalué à 1,1 milliard de dollars américains.

Le groupe Jinchuan détient également une action de 44% dans la société sud-africaine WeSizwe Platinum (dans laquelle Anglo Platinum détient des intérêts des actions importantes dans BEE).
Metorex partage les administrateurs avec WeSizwe.

Un appel à la solidarité en faveur de la communauté Ruashi

La ‘’Fondation Benchmarks et Southern Africa Resource Watch’’demandent à des organisations de soutenir les revendications de la communauté Ruashi.

L’action de la solidarité avec cette communauté est une action solidaire avec les nombreuses communautés qui habitent à proximité des mines, sur notre continent, dont les droits fondamentaux sont bafoués par les sociétés multinationales et avec le soutien et la collaboration des autorités gouvernementales.

Veuillez signer la pétition ci-dessous.

La pétition demande à ce que les propriétaires de Ruashi Mining répondent aux exigences de la communauté Ruashi.
La Fondation Benchmarks et SARWA a proposé avoir rendez-vous avec la compagnie minière et la communauté.
La pétition sera remise à Metrox qui fait l’exploitation minière de Ruashi.

La pétition

À Metorex, à Ruashi Mining et à Jinchuan Mining.

Nous, les organisations soussignées ci-dessous, sommes indignées par la mort de Kati, une écolière de 11 ans, en conséquence d’une explosion de mine négligente dans la mine à ciel ouvert de Ruashi à Lubumbashi.

Nous sommes également préoccupés par le fait que la société n’a pas accepté et mis en œuvre un plan de déménagement pour la communauté. Cela tient la communauté piégée dans leur emplacement actuel qui constitue un danger à leur santé et à leur vie.

Nous demandons à l’entreprise de répondre aux exigences de la communauté.

1. Que la société reconnaisse leur rôle dans la mort de Kati le 14 novembre 2017
2. Que la société paie à la famille une juste compensation
3. Que la société rencontre directement les représentants de la communauté au sujet du déménagement. Que tous les membres de la communauté acceptent qu’ils soient déménagés ensemble, qu’ils aient de l’eau et des terres pour leurs jardins et leur bétail et qu’ils ne soient plus déplacés.
La Fondation Benchmarks et Southern Africa Research Watch sont prêts à rencontrer vos représentants afin de faciliter un dialogue avec la communauté Ruashi pour que ce conflit soit résolu.

Le réseau activiste des communautés de personnes vivant a proximité des mines en Afrique australe s’est réuni à Johannesburg en novembre 2017 et a lancé une campagne à cet effet.

Voir leur blog: http://commmunitymonitors.net

La campagne est soutenue par la Fondation Benchmarks et Southern African Resource Watch

Nous attendons votre réponse

Nom de l ‘organisation
Représentant
Courriel

info@bench-marks.org.za
Phone : +27 11 832-1743/2
Fax: +27 11 832-1750
Postal Address : P O Box 62538,
Marshalltown 2107,
South Africa