Bonaventure 18 06 2018

SAKANIA: L’ USAGE DES GARDIN PERD SA PLACE SUITE AU DESSÈCHEMENT DE LA SOURCE D’EAU.  l’eau de Lubembe source etait un poumon économique de la cité sur le plan agriculture. Les femmes s’adonnaient à la culture de choux de Chine, et autres légumes pour la commercialisation dans le marché local. Cette activité survenait aux besoins de leurs familles, notamment :la la scolarité des enfants et l’alimentation de leurs maisons. Aujourd’hui ,elles ont perdu leur marché suite au dessèchement de la rivière . L’agriculture a perdu sa place dans cette partie du pays. Ce-ce l’impact négatif de l’exploitation minière à Sakania

SAKANIA L’INDICE DU DÉVELOPPEMENT TOUJOURS EN BAISSE SUR LE PLAN INFRASTRUCTURES: le pont de la rivière lubembe cité qui relie le quartier cité Selenge au quartier Mission,  présente un état de délabrement avancé. Plusieurs recommandations ont été formulé à l’entreprise minière Frontier SA pour la réhabilitation depuis 2013, aucune solution trouvée. Sakania reste stagné sur les oeufs pourris de l’exploitation minière enrichissant d’autres coins reculés entre autres la Zambie, Afrique du Sud  et Kazakhstan qui hébergent un bon nombre des responsables du groupe ERG AFRICA dont FRONTIER SA est filiale. En raison de réalisations sociales dans le cité,l’indice de développement de  Frontier SA est en baisse comparativement à d’autres entreprises minière tellques TFM. Les communautés riveraines de Sakania sont privé de leurs droits en matière infrastructure.