LA CRISE D’EAU RISQUE DE RENDRE UNE VIE PÉNIBLE À LA POPULATION DE SAKANIA

: l’eau c’est la vie, sans eau on ne peut pas vivre. Depuis ce matin, la population de Sakania souffre par manque d’eau. Malgré la multiplication des points de distribution par Frontier SA, la demande est toujours énorme. Les pauvres habitants de la cité minière étaient habitué à puiser l’eau de la source lubembe aujourd’hui ils sont privés de leurs droits. L’eau du camp des travailleurs de Frontièr SA  est la seconde voie de desserte en eau. Chose étonnante les pompes ne fonctionnent pas depuis le matin de ce mardi 17/08/2018. Pour puiser aux points d’eaux foré par Frontièr SA, il faut payer 1000fc afin d’avoir un jeton. Pour ceux qui n’en ont pas c’est un calvaire, hydrique observé dans des foyers de Sakania aujourd’hui.