Bonaventure Ngoy

La présence des femmes enceintes les carrières d’exploitation artisanale du cuivre et cobalt dans le village SAMUKINDA situé à plus de 18 km de la ville de Kolwezi province du lualaba ,constitue un danger pour les foeutus. Après notre passage de monitoring dans l’entreprise minière TCC de Kolwezi, un constat très alarmant est que le respect des droits de communautés n’est pas respecté par toute les entreprises qui opèrent dans le village SAMUKINDA. La vie sociale des populations demeure très décevante du fait qu’aucune action posée par les exploitants miniers en terme des obligations sociétales. Pas d’écoles, hôpitaux, électricité, eaux,routes très délabrées et les autochtones non employés. Selon le chef du village : “les entreprises ne contribuent en aucun cas pour le développement de SAMUKINDA. Mlle Joyce Tshikomb et Céline Karumb toutes enceintes travaillent dans la carrière artisanale en tamisant les produits miniers .